lundi 12 janvier 2015

La lourdeur du vélo, la légèreté de la fiche


Dans mon billet du 6 janvier, je traitais du terme fatbike. J’y reviens à la suite de commentaires que j’ai reçus et d’une petite discussion qui a eu lieu sur une page Facebook à laquelle je suis inscrit. Tous ces échanges portaient sur les équivalents français que l’on pourrait trouver. Il y a eu plusieurs suggestions : le mot-valise vélon (vélo + [pneu] ballon), vélo-neige, vélo à neige, vélo d’hiver, vélo de neige, vélo-ballon. Sur le coup, j’ai moi aussi proposé vélo-neige (sur le modèle de motoneige) et j’ai ajouté vélo des neiges (sur le modèle de scooter des neiges et de surf des neiges).


Mais le fatbike est un vélo qui permet de rouler autant sur le sable que sur la neige : ce qui pose un problème si on utilise les termes vélo des neiges ou vélo-neige.


Un participant à la discussion sur la page Facebook, après avoir vu une photo de l’engin, a fait une remarque de gros bon sens : le fatbike, c’est tout simplement un vélo.


En fait, le fatbike est un vélo tout-terrain, un VTT. La fiche du Grand Dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française nous induit en erreur en proposant comme équivalent « vélo à pneus surdimensionnés » (une définition plutôt qu’un terme) au lieu de VTT, tout simplement. Par ailleurs, fatbike est une marque déposée (et il faudrait l’écrire Fatbike). Or, on n’a pas à traduire les marques déposées (et c’est tout le problème de l’affichage anglicisant de Montréal à base de marques de commerce utilisées comme noms d’entreprises…). Il est étonnant que l’Office, qui a fait une campagne publicitaire pour inciter les commerçants affichant comme nom une marque de commerce en langue anglaise à y ajouter un terme générique français ou une description en français, n’ait pas proposé cette solution dans sa fiche, ce qui aurait pu donner les propositions suivantes : le vélo tout-terrain Fatbike, le VTT Fatbike, le vélo à pneus surdimensionnés Fatbike.


1 commentaire:

  1. vélo ballon qui généralise l'application de ce sport serait la norme française à mon avis.

    RépondreSupprimer