jeudi 3 mai 2012

Tourner les coins rond



La multiplication des fiches dans le GDT / 2

L’unique but du match* Quevilly-Lyon du 28 avril 2012
* « Terme à éviter », selon le GDT !


Si l’on cherche le mot corner, utilisé dans le domaine du football (soccer), le Grand dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française livre trois résultats.


Or, les deux premières fiches (coup de pied de coin), provenant de la Commission générale de terminologie et de néologie de France, sont rigoureusement identiques, à l’exception de la présentation typographique (plus aérée dans la deuxième fiche) et d’un synonyme (non présenté comme tel), corner, présent seulement dans la deuxième. Cette fiche se contente de dire que corner est un « équivalent admis ». En revanche, dans la troisième fiche (coup de coin), corner est bien identifié comme synonyme.


Dans les deux premières fiches, le « domaine » indiqué est : sport, football. Par souci de cohérence avec les fiches football et soccer, il aurait peut-être fallu ajouter soccer entre parenthèses. Dans la troisième fiche, le domaine est simplement « sport », ce qui est insuffisant.


Trois fiches alors qu’une seule aurait suffi. L’Office s’est contenté de mettre en ligne une fiche la Commission générale de terminologie et de néologie de France, en la dupliquant, et une autre de l’Institut national du sport et de l'éducation physique sans prendre la peine de les harmoniser.


Il y a aussi une quatrième fiche corner, celle-ci dans le domaine de l’économie. Le mot y est présenté sans marque grammaticale, ce qui révèle déjà une négligence. Mais il y a plus. Car on peut lire en note : « Les cartels commerciaux sont de deux sortes : cartels de vente et cartels de vente (sic). »


On trouve aussi, dans la note de cette quatrième fiche : « (Mot anglo-saxon), de ‘ corn ’, blé ». Ce qui est contredit par l’American Dictionary of the English Language qui donne l’étymologie suivante : Middle English, from Anglo-Norman, from Old French corne, corner, horn, from Vulgar Latin *corna, from Latin cornua, pl. of cornū, horn, point. Le Webster dit la même chose : Middle English, from Anglo-French cornere, from corne horn.– Étymologiquement, le mot corn (« blé », originellement « graine ») n’a aucun lien de parenté avec corner : O.E. corn, from P.Gmc. *kurnam "small seed" (cf. O.Fris., O.S. korn "grain," M.Du. coren, Ger. Korn, O.N. korn, Goth. kaurn), from PIE root *gre-no- "grain" (cf. O.C.S. zruno "grain," L. granum "seed," Lith. Žirnis "pea") (Online Etymology Dictionary). En d’autres termes, corner a un lien de parenté avec le latin cornu (via l’ancien français) et corn entretient un lien de parenté encore plus lointaine avec le latin granum (remontant à l’indo-européen). Que d’erreurs, donc, dans une simple remarque étymologique !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire